• C'est quoi : de cujus ?

     

     

    Ça veut dire quoi : de cujus ?

     

    1 Obélix à la chasse au latin (enluminure du siècle dernier d’Alberto Aleandro Uderzo, né en 1927 de parents immigrés italiens, naturalisé gaulois en 1934).

     

    En plein cours, subitement votre prof de droit dit « dé cou-youss » ! Les étudiants se regardent l’air gêné et plusieurs jeunes filles bouleversées quittent aussitôt l’amphi pour saisir la secrétaire d’État chargée de l’égalité entre les hommes et les femmes. Rassurez-vous De cujus (prononcez: dé cou-youss) ce n’est pas un truc érotique. C’est du latin. Je n’ai pas dit du lapin, j’ai dit du latin : l.a.t.i.n. avec un « t » juste au milieu comme toto. Non pas loto, toto !

     

    Le latin est une langue morte parlée à l’origine dans le Latium et la Rome Antique. Il a été supprimé comme option au collège en 2016 car il ne servirait à rien. C’est complètement faux. Au contraire,  le latin permet aux profs de droit des universités, ainsi qu’aux membres du clergé, d’avoir l’air cultivé et de camoufler leur complète ignorance des langues vivantes comme l'anglais et l'informatique. C’est pourquoi ils emploient régulièrement, du haut de leur chaire, plein de mots étranges comme « De cujus », « Ab intestat », Ad litem »,  « Ad probationem », « Contra legem », « De facto » ; « De lege ferenda », etc.

     

    Pour aujourd’hui, arrêtons-nous sur l’expression latine  « De cujus ». Les profs de droit qui l’utilisent ignorent qu’elle est un condensé de la locution « (Is) de cujus successione agitur », qui signifie « de la succession de qui il est question ». En plus clair, le « de cujus » c’est un bon truc pour désigner le défunt dont on répartit la succession entre ses héritiers, en évitant de nommer sa personne. Les notaires sont pour beaucoup dans l'usage de cette expression. Lorsqu’ils rédigent un testament qu’ils signent en présence du testateur, par délicatesse, au lieu d’écrire « Monsieur Tartempion, le [futur] défunt », ils écrivent « Monsieur Tartempion, le de cujus.

     

     

    Ça veut dire quoi : de cujus ?

     

    2  La lecture du testament du de cujus (dessin de Louis Léopold Boilly [1741-1865]. Hors texte du « Grand Guignol », numéro de Noël 1927).


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :