•  

     

    Henri Roger sur le toit de l’École de Droit de Paris1899

        1. Henri Roger grimpant au paratonnerre de l’École de Droit de Paris en 1899. 

     

    Lorsque l’on surfe sur Internet pour dénicher des images et des cartes postales anciennes, les mots « École de Droit de Paris » ou « Faculté de Droit de Paris », mentionnés dans le moteur de recherche, conduisent inévitablement à cette curieuse photographie, accompagnée de la légende suivante : « Henri Roger sur le paratonnerre de l’École de Droit, Paris – 10 décembre 1899 ».

     

     

    2. Paul Viollet : directeur de la bibliothèque de l’École de Droit de Paris et beau-père d’Henri Roger

    2. Paul Viollet : directeur de la bibliothèque de l’École de Droit de Paris et beau-père d’Henri Roger.

     

    En poursuivant le jeu de piste sur Internet, l’on apprend plusieurs choses. D’une part, Henri Roger (1869-1946), a pris sa première photographie à l’âge de onze ans, sans doute avec l’appareil photographique à gélatinobromure d’argent  qui lui avait été offert pour sa communion solennelle ! D’autre part, à vingt ans, devenu ingénieur, il fut l’un des précurseurs du trucage photographique. Enfin, il épousa la fille de Paul Viollet (1840-1914), directeur de la bibliothèque de la Faculté de Droit de Paris de 1876 à 1914.

     

     

    3. Une photo truquée d’Henri Roger

    3. Une photo truquée d’Henri Roger, de sa série « Trilocation » de 1893. Henri Roger se regarde en train de jouer au jeu de dames contre lui-même.

     

     

    La question qui se pose donc est de savoir si la photo d’Henri Roger grimpant au paratonnerre de l’École de Droit de Paris, sans doute en présence de sa jeune épouse, est ou non truquée. Qu’en pensez-vous ?


    votre commentaire
  •  

     

    Etudiants en droit révisant leurs exam’s au Luco

     

     

    Familièrement appelé « Luco », le Jardin du Luxembourg, créé en 1612, est fréquenté par de nombreux étudiants en droit des universités de Paris-1-Panthéon-Sorbonne et Paris-2-Assas qui se partagent le bâtiment construit par Jacques-Germain Soufflot, 12 place du Panthéon, où elles ont installé leur présidence respective.

     

    L’Ecole de Droit de l’Université-Paris-1-Panthéon-Sorbonne s’autoproclame héritière directe de la Faculté de Droit de l’Université de Paris, et meilleure Faculté de Droit d’Île de France et de Navarre, loin devant celle d’Assas.

     

    De son côté, l’Université Paris-2-Assas s’autoproclame héritière directe de la Faculté de Droit de l’Université de Paris, et meilleure Faculté de Droit d’Île de France et de Navarre, loin devant l’École de Droit de la Sorbonne.

     

    Quant à la date de ce charmant dessin représentant des étudiants potassant leurs examens, elle n’est mentionnée nulle part. En raison de la longueur des robes des dames et demoiselles, il est possible qu’il s’agisse des années quarante.


    votre commentaire
  •  

    Le Droit : panneau décoratif du Café de la Jeune France, Boul’Mich

    « Le Droit » : l’un des panneaux décoratifs du café restaurant de la Jeune France, 18 boulevard Saint-Michel à Paris (date du cachet de la poste : 22 août 1910).

     

     

     

     

    Le Droit : panneau décoratif du Café de la Jeune France, Boul’Mich

                     Café restaurant  de la La Jeune France. Vue de la grande salle.

     

    Dans ces années là, il existait, dans le Quartier Latin de Paris, au n° 18 du boulevard Saint-Michel, un café restaurant du nom de « La Jeune France ». Il était célèbre pour ses panneaux décoratifs représentant les enseignements dispensés au Quartier Latin. L’un de ces panneaux représentait « Le Droit » ; un autre « « La peinture », un troisième « La Sculpture ».

     

     

     

     

    Le Droit : panneau décoratif du Café de la Jeune France, Boul’Mich

                      La peinture : panneau décoratif du Café de la Jeune France

     

     

     

     

    Le Droit : panneau décoratif du Café de la Jeune France, Boul’Mich

                  La sculpture : panneau décoratif du Café de la Jeune France 


    votre commentaire
  •  

       

    Grève des avocats du Barreau de Marseille  

        Le Barreau de Marseille en grève en 1900 (dessin de SEM dans le journal Le Rire, n° 278 du 3 mars 1900) 


    votre commentaire