• XLVI. La Faculté de Droit de Paris par Léon & Lévy (CPA)

     

     

     

    Les petits métiers de Paris : la marchande de cartes postales (1900)

            1 Les petits métiers de Paris : la marchande de cartes postales (1900).

     

     

    La Maison Léon & Lévy. Isaac Lévy (1833-1913), dit Georges Lévy et, en affaires, J. Lévy, et son beau-fils Moyse Léon fondèrent, en 1864, la Maison Léon & Lévy. Éditeurs, imprimeurs et photographes, ils produisirent d’abord des stéréoscopies puis des cartes postales. Ils devinrent ainsi le plus important éditeur français de cartes postales, juste après la maison des deux frères Neurdein. Leur production s’éleva à environ 10 000 cartes postales contre 60 000 pour les Neurdein.

     

    LL. On reconnaît les cartes postales de La Maison Léon & Lévy au sigle LL imprimé en bas à droite de celles-ci.

     

    Lévy et Neurdein Réunis. À partir de 1904,  la maison Neurdein Frères connut de graves difficultés financières et dût être confiée à Émile Armand, gendre d’Antonin Neurdein, puis vendue à M. Crété qui la revendit très rapidement aux Lévy. Aussi, les nouvelles cartes postales éditées portèrent-elles désormais le sigle suivant :

     

    LÉVY ET NEURDEIN RÉUNIS, 44 RUE LETELLIER, PARIS, IMP.

     

     

     

    La rue Soufflot et le Panthéon – LL (cpa coloriée au pochoir. c. 1900).

        2   La rue Soufflot et le Panthéon – LL (cpa coloriée au pochoir. c. 1900).

     

     

         Comme pour la Maison d’édition Neurdein Frères (v. chapitre XLIV : La Faculté de Droit de Paris par les frères Neurdein) les cartes postales de la Maison Léon & Lévy consacrées au Quartier Latin et à sa légendaire Faculté de Droit de la place du Panthéon, débutent par une photographie de la rue Soufflot et du Panthéon avec, en premier plan la fontaine Soufflot, sur la place Edmond Rostand, à la jonction du Boulevard Saint-Michel et de la rue de Médicis.

     

    Cette photographie, à l’origine noir et blanc, a été magnifiquement colorisée, dans les années 1900, au pochoir, par les petites mains d’une femme, bien plus habile pour cette tâche qu’un homme.  

     

             Paris. L’École de Droit. Vue Panoramique, prise du Panthéon – LL

            3. Paris. L’École de Droit. Vue Panoramique, prise du Panthéon – LL 

     

     

      De gauche à droite : des colonnes du Panthéon, la rue Soufflot, la façade principale de l’École de Droit (aujourd’hui siège des Universités de Paris-I-Panthéon-Sorbonne et de Paris-II-Assas) ; la rue Cujas, l’entrée principale de l’ancien Collège Sainte-Barbe (aujourd’hui BIU Cujas), et la Bibliothèque Sainte-Geneviève.

     

     

     

    4. Paris. La Place du Panthéon – LL

                                    4. Paris. La Place du Panthéon – LL 

     

     

     

    De gauche à droite : la façade principale de l’École de Droit ; la Bibliothèque Sainte-Geneviève, et le Panthéon.

     

    Paris. L’École de Droit – LL

                                        5. Paris. L’École de Droit – LL 

     

     

       De gauche à droite : la rue Soufflot, la façade principale de l’École de Droit donnant sur la place du Panthéon, et la rue Cujas.

     

     

    Paris. L’École de Droit – LL

                                         6. Paris. L’École de Droit – LL 

     

     

       Cette photographie panoramique a sans doute été prise le même jour, voire à la même heure, que la précédente (n° 5). Les calèches et les passants sont différents.

     

     

     

    Paris. L’École de Droit – LL

                                        7. Paris. L’École de Droit – LL 

     

     

     

    De gauche à droite : la rue Soufflot, bordée par l’un des murs de l’École de Droit, et la façade principale de cette École, plus tard renommée Faculté.  

     

     

    Paris. La rue Soufflot – LL

                                         8. Paris. La rue Soufflot – LL 

     

     

      De gauche à droite : la mairie du Vème arrondissement, la rue Soufflot se prolongeant jusqu’à la place Edmond Rostand et le Jardin du Luxembourg ; la rue Soufflot, et l’un des quatre murs de la Faculté de Droit jusqu’à la rue Saint-Jacques. 


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :